01Chaque entreprise est susceptible de rencontrer des difficultés passagères, liées à des évènements externes (catastrophe naturelle, escroquerie, contentieux avec un client, …)
ou internes (non anticipation de charges, salarié absent, matériel défectueux, absence de gestion …).

Ces évènements, qui peuvent entrainer des difficultés financières, peuvent être minimisés si le chef d’entreprise les anticipe et les prévient par un certain nombre de moyens et de comportements.

La Chambre des métiers et de l’artisanat accompagne gratuitement les entreprises en difficultés avec son dispositif « Rebond ».

I. Dotez-vous des bons outils pour suivre votre activité

Votre trésorerie est serrée et vous êtes dépendant du règlement de vos clients pour payer vos fournisseurs et autres charges… Il vous faut alors être d’autant plus vigilant :

  • suivre de près votre trésorerie avec un tableau de bord adapté,
  • organiser un suivi et des relances des règlements des clients,
  • discuter d’un découvert autorisé avec votre banque…

1. Tenir ses comptes

La tenue des comptes permet de connaître la situation de votre entreprise et de prendre les décisions nécessaires pour assurer son évolution. Cela est indispensable pour anticiper et mesurer des éventuelles difficultés de trésorerie (délais de paiement des clients, des fournisseurs, baisse du chiffre d’affaires, matériel défectueux à remplacer…).

Voir la page : Tenir sa comptabilité

Des outils à votre disposition

Le programme Eureka

Conçu pour les artisans soumis au régime fiscal du forfait, le logiciel « EUREKA tenue de comptes » vous permet de tenir vos comptes simplement et d’éditer tous les états nécessaires à l’établissement d’une bonne communication avec votre banquier (compte de résultats, situation de trésorerie, crédits clients…).

Le stage de gestion

Suivre un stage de gestion est indispensable pour avoir des bases pour dialoguer avec votre banquier. Vous y apprendrez à élaborer et à analyser un compte de résultats et un bilan. Ce stage est nécessaire pour apprendre à se servir du logiciel « EUREKA tenue simplifiée de comptes ».

Contact : Centre de formation de l'artisanat au 25 97 40

Le Centre de Gestion des Métiers (CEGESMET)

Association de type loi 1901, notre Centre de Gestion peut tenir votre comptabilité, vous conseiller et vous orienter dans vos différents choix de gestion.

Créez vos propres outils de gestion

Chaque activité a ses spécificités et savoir identifier quelques indicateurs clés est important pour anticiper les difficultés. Créez un tableau d’observation de votre chiffre afin d’anticiper les mois difficiles, un fichier client,… peuvent être des supports utiles pour ne pas subir les mois difficiles.

  • Utiliser des tableaux récapitulatifs et des outils de rappel de vos obligations
  • Un calendrier mentionnant les échéances de vos déclarations, paiement de cotisations CAFAT, fiscales, selon le statut de votre entreprise peut vous éviter des retards de paiement, donc des majorations, des lettres de rappel facturées…

 

2. Se prémunir contre les impayés

Afin de prévenir tout risque d'impayé ou de litige avec son client, vous devez particulièrement soigner la rédaction de :

  • ses conditions générales de vente
  • ses propositions commerciales
  • ses bons de commande ou de livraison
  • ses devis
  • ses factures

Malgré le respect des règles du devis et de la facturation, et de travaux exécutés conformément à ces documents, il arrive parfois de tomber sur "un mauvais payeur". Trois moyens d’action sont alors à votre disposition:

  • Solution à l’amiable
  • Procédure judiciaire par injonction de payer
  • Procédure judiciaire par avocat

Voir la page : Gérer les impayés

II. Favoriser la discussion pour trouver des solutions avec vos interlocuteurs :

Entretenir de bonnes relations avec son banquier

Le banquier est un interlocuteur important, car il permet d’investir ou de faire face à un besoin immédiat de trésorerie.
De son côté, il doit évaluer le risque qu’il prend en faisant confiance à son client.

  • Informez votre banquier de tous les changements dans votre vie professionnelle : plus votre banquier est informé, plus il est à même de vous proposer des solutions adaptées aux besoins et à la situation de votre entreprise, même en cas de difficulté.
  • Dialoguez avec votre banquier : il est important de demander à votre banquier les différents produits et conditions qu’il peut vous proposer et de savoir les solliciter à l’avance. Le découvert n’est pas toujours la solution la plus adaptée et la moins coûteuse ! Plus vous anticiperez vos besoins et en parlerez avec votre banquier, plus vous serez gagnant.

La CMA à votre service

Nous vous accompagnons gratuitement dans le suivi et la gestion de votre entreprise. Rencontrez-nous au siège, dans nos antennes et lors de nos permanences dans les communes de l’intérieur et des Îles.

Contact: Direction des services de développement économique - Tél. 28 23 37

Liens utiles :

ADIE

AFD