Quatre secteurs d'activité

Les 283 métiers de l'artisanat sont répartis en 4 grands secteurs d'activité , qui regroupent des entreprises en majorité individuelles et de moins de 10 salariés:

  • L'alimentation: qui comprend les " métiers de bouche ", lesquels vont de la fabrication du pain ou de gâteaux, au travail de la viande en passant par la fabrication de plats préparés.
  • Le bâtiment: où les artisans deviennent des bâtisseurs et s'impliquent dans la construction de maisons, en étant intimement liés à la vie des gens.
  • Les services: qui rapprochent les artisans de leurs clients qui voient ainsi leur vie quotidienne s'améliorer: mécanique, coiffure, ambulance, taxi, laverie font partie de ces services.
  • La production: où les artisans travaillent la matière, le fer, le bois, la pierre, les textiles pour les transformer. Entre art et artisanat, on retrouve dans ce secteur de la production les artisans d’art, qui subliment les matériaux et font preuve d’une grande créativité.

Installés au cœur de toutes les communes du pays, les artisans constituent un ciment social capable de maintenir dans les villages, les villes et les tribus une communication essentielle à notre qualité de vie.

Zoom sur les principaux métiers de l'artisanat

Les métiers de bouche

01Ce sont les métiers liés à la fabrication de produits quotidiens et traditionnels (boucher, charcutier, boulanger…) ou de produits spécifiques (confitures, chocolats, glaces, confiseries…). Ces professions traditionnelles se modernisent. Métiers de proximité, savoureux et gourmands, ils impliquent souvent de sélectionner les denrées qui vont être transformées et préparées pour le plus grand plaisir des clients. Ce sont aussi les métiers de préparation en cuisine et de service à table, dans la restauration. 

L’hygiène et la qualité sont la priorité pour ces métiers qui doivent satisfaire au mieux les attentes de consommateurs de plus en plus exigeants. Confiance, savoir-faire, créativité, accueil, sens du service… y sont indispensables. Les possibilités sont nombreuses dans ce secteur où les embauches sont la plupart du temps immédiates.

Les métiers des soins du corps

Coiffure et esthétique, ces métiers de services à la personne offrent de bonnes opportunités d’emploi : la création d’entreprise est dynamique et il existe aussi de nombreuses offres de reprises d’entreprises ayant « pignon sur rue ». Vous aurez aussi l’opportunité de démarrer en tant qu’entreprise individuelle, ou salarié, sans avoir à investir dans un salon ou du matériel. Habileté manuelle, sens de l’esthétique, créativité, disponibilité, sens du conseil… En bon professionnel de la mode, vous devrez aussi suivre les tendances et ne pas hésiter à innover.

Les métiers du bâtiment

02Les artisans du bâtiment sont garants d’un savoir-faire mêlant tradition et modernité, où les techniques, outils et matériaux ont su évoluer avec le temps. L’automatisation des procédés et l’arrivée de nouvelles technologies ont considérablement diminué la pénibilité du travail. Ainsi, les professionnels peuvent consacrer davantage de temps à la créativité et au conseil. Endurance physique, précision et rigueur sont de mises dans ces métiers.
Les préoccupations environnementales s’imposent peu à peu à ce secteur en plein boom en Nouvelle-Calédonie. Répartis dans plus de 6 000 entreprises, les artisans du bâtiment ont un rôle primordial : sans eux, pas de routes, pas d’infrastructures collectives, et pas d’habitations individuelles !

Le secteur offre de multiples opportunités de création et de reprise : avec de nombreux départs à la retraite et une demande toujours importante, surtout en main d’oeuvre qualifiée, les jeunes y trouvent un emploi rapidement.

Des métiers regroupés en catégories :

  • Le gros œuvre: terrassement, maçonnerie, charpente…
  • Le second oeuvre et la finition : plâtrier, serrurier-métallier, menuisier, peintre, carreleur…
  • Les métiers de l’équipement technique et électrique : plombier, frigoriste, électricien…

Les métiers de l’automobile

03Les métiers de l’automobile requièrent de solides connaissances dans les disciplines traditionnelles (mécanique, électricité, assemblage…) et une adaptation constante aux évolutions technologiques (électronique embarquée, outils de diagnostic). L’esprit d’analyse, de réflexion et d’observation est indispensable pour déceler les pannes et organiser le travail de réparation. Les qualités relationnelles sont un plus pour écouter le client, le conseiller, et travailler en équipe à l’atelier.


Ces métiers sont en plein boom : la demande de personnel qualifié est importante et les créations d’entreprises dans ce secteur nombreuses.