Courant 2016, l’ADEME lance un appel à projet ayant pour objectif d’encourager les organisations calédoniennes à promouvoir l’économie circulaire dans leur activité afin de préserver et optimiser les ressources primaires.

L’économie circulaire est une économie saine pour l’environnement. Autrement dit, l’objectif est d’augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus.

En ce sens, 6 lauréats ont été nommés par le Comité Technique rassemblant l’ADEME, le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, les provinces, les 3 chambres consulaires dont la CMA-NC, l’ADECAL et les grappes d’entreprises Synergie, Cap’Agro et Acotred.

Parmi eux, 5 entreprises artisanales :

Eco-recycle : réparer plutôt que jeter

Réparation des déchets électroniques, électriques et électro-ménagers (DEEE)

logo eco recycle

Petite structure artisanale familiale, Eco-Recycle a pour activités depuis 2014 le démantèlement, la réparation et le reconditionnement des DEEE :

  • Le démantèlement a pour objectif de traiter et valoriser les différents composants.
  • La réparation a pour but de prolonger la durée d’usage des appareils.
  • Le reconditionnement a pour but de permettre la réutilisation des appareils.

 Les objectifs d'Eco-recycle sont de limiter au maximum la production de déchets d’équipements électriques et électroniques sur le territoire :

  1. en privilégiant leur réutilisation autant que possible,
  2. en prolongeant leur durée d'utilisation,
  3. en triant les différents matériaux des appareils électroménagers et en les dirigeants vers les filières de valorisation existantes sur le territoire.

Eco-recycle remet sur le marché des appareils rénovés, à des prix accessibles. L’entreprise permet aussi de limiter le gaspillage en favorisant la réparation et l'utilisation de pièces détachées de rechange d'occasion.

facebook Eco recycle

 Recy-verre : valoriser nos déchets

logo recy verre

Petite structure industrielle, Recy-Verre a pour activité depuis 2013 le broyage des déchets de verre (bouteilles, flacons, pots et bocaux) et de miroirs et des points d’apport volontaires Verre installés dans les communes.

Les objectifs de Recy-Verre sont de valoriser les déchets de verre issus des déchets ménagers, mais aussi d’entreprises (restauration, vitrerie, miroiterie, etc.), au lieu de les enfouir en les transformant en produits utilisables en aménagements paysagers et dans le BTP, comme par exemple :

  • Sable de filtration de piscine
  • Granulé de décoration au sol
  • Granulat pour le nettoyage par hydrogrammage de Urbaclean
  • Intrant dans l’enrobé « Scintiflex » de Colas

Recy-Verre utilise et valorise ces déchets comme matière première, évitant ainsi leur enfouissement.

facebook Recy'verre

RESSAC : valoriser nos déchets

Des articles de maroquinerie fabriqués à partir de déchets textiles spéciaux

logo ressacEntreprise artisanale individuelle, Ressac fabrique depuis 2016 des articles de maroquinerie (trousses, sacs, cabas…), avec des matières premières puisées dans nos déchets :

  • Bâches et toiles publicitaires
  • Bâches de bateau, ailes de kite surf et parapente
  • Airbags, ceintures de sécurité, matelas gonflables
  • Briques de lait

En plus d’éviter l’enfouissement de ces déchets, RESSAC les valorise et les transforme en nouveaux objets utiles au quotidien.

facebook Ressac

MVK : lutter contre l’obsolescence programmée

La batterie unique et durable pour tous les appareils électroportatifs.
Petite structure à l’état de projet, MVK a pour ambition de créer localement une batterie et son chargeur pouvant convenir à tous les appareils électroportatifs, quels que soient leur marque et leur âge, grâce à son sabot-adaptateur universel. Ce projet très innovant, actuellement en incubation à l’ADECAL, permettra de remplacer ou éviter selon les cas de figure :

  • Les batteries obsolètes
  • Les batteries qui ne se fabriquent plus
  • La multiplication des batteries et chargeurs encombrant les ateliers ou les chantiers

MVK va permettre de rallonger la durée de vie des appareils électroportatifs, d’éviter la mise au rebut des appareils vieillissants en favorisant leur réemploi et de réduire la multiplicité des batteries et des chargeurs.

 

 METAL’MORPHOSE : donner une seconde vie aux déchets

Des objets de décoration et du mobilier fabriqués à partir de déchets métalliques

logo metal morphoseMétal’morphose fabrique seul ainsi que dans le cadre d’un groupement d’artistes, depuis 2013 à Koumac, des objets d’intérieur (mobilier design, objets d’art, décoration intérieure, ornementation…), avec des matières premières puisées dans les déchets industriels métalliques.

En plus de donner une seconde vie à ces déchets métallique, Metal’morphose propose des stages afin de transmettre leur savoir faire.

facebook Metalmorphose


+ d'infos sur l'économie circulaire :
ADEME
Tel. 24 35 17
EmailCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.