Entreprise artisanale : l’innovation est dans votre ADN !

Contrairement aux idées reçues, l’innovation est l’affaire de tous et pas seulement de scientifiques ou de grandes entreprises. D’ailleurs, un certain nombre d’entreprises artisanales innovent sans même s’en rendre compte. Trouver des idées face à des situations inédites c’est le quotidien des artisans : prise en compte des changements (tendances de consommation, développement durable, clientèle), adoption de nouvelles techniques, de nouveaux matériaux ou d’une nouvelle organisation dans la production ou les ressources humaines, etc.

Selon le Manuel d’Oslo, innover c’est créer :

  • un produit ou service nouveau ou sensiblement amélioré
  • une nouvelle méthode de commercialisation, de management ou d’organisation

 

SOMMAIRE :

  1. Les différentes innovations
  2. Sans le savoir, vous innovez peut-être déjà !
  3. D’une invention à une innovation ?
  4. Transformez cette idée en un produit ou service commercialisable !
  5. Qui peut m’accompagner ?
  6. Comment être financé ?

 

Les différentes innovations

Ces innovations peuvent être de plusieurs types :

  • Produit et service | Création d'un produit ou d'un service : amélioration significative de la nature ou des fonctions du produit ou service. Ex : BIM, lumière pulsée,...
  • Modèle d'affaires | Création d'un nouveau modèle d'affaires : nouveaux modèles économiques, de rentabilité, de réalisation du chiffre d’affaires. Ex : Facebook = rémunération par la publicité
  • Procédé et organisation | Changement de procédé ou d'organisation : management, processus, logistique. Ex : prototypage rapide à la demande en impression 3D
  • Sociale | Création de produits ou services qui répondent à des besoins sociaux ou des enjeux sociétaux. Ex : micro-crédit, économie circulaire
  • Marketing et commerciale | Création d’un nouveau packaging, d’une méthode de distribution, d’une nouvelle méthode de tarification. Ex : courses en drive
  • Technologique | Création de nouvelles technologies qui apportent des performances supérieure. Ex : imagerie 3D

Sans le savoir, vous innovez peut-être déjà !

Vous avez identifié une problématique interne à l’entreprise ou vous avez rencontré des difficultés de production ou de réalisation d’une prestation ou suite à des retours de clients vous avez identifié des pistes d’amélioration, ce qui vous a amené à inventer une nouvelle méthode de travail, un nouveau produit ou un nouvel outil : Sans le savoir, vous avez peut-être créé une innovation !

D’une invention à une innovation ?

Une innovation se différencie d’une invention par sa rencontre avec un marché et la création d’une valeur économique. Une innovation est achetée par des consommateurs alors qu’une invention est un produit nouveau mais qui ne trouve pas de clients.

Transformez cette idée en un produit ou service commercialisable !

Créer un produit ou service innovant ne veut pas automatiquement dire : réussite ! Il est essentiel que cette innovation trouve un marché. L’innovation est commercialisable si et seulement si elle offre un bénéfice nouveau pour le consommateur qui est clairement perçu par ce dernier (meilleure qualité, gain de temps, …) au risque de proposer un produit ou service qui ne se vende pas. Vous pouvez avoir créer un produit ou service innovant, mais sera-t-il acheté par des clients ? Le chemin vers la commercialisation d’un nouveau produit est long et nécessite de se poser une grande quantité de questions. En voici quelques-unes primordiales :

  • Est-ce réellement un nouveau produit / service ?
  • Existe-t-il déjà un produit identique ou similaire ?
  • Avez-vous déjà présenté ce produit ou procédé à d’autres personnes ?
  • Le produit que vous avez conçu, répond-il à un besoin de clients (pas uniquement vous !) ?
  • Avez-vous vérifié si le produit était déjà protégé par un brevet ?
  • Quelle plus-value les clients vont-ils retirer de ce produit ?
  • Le produit est-il commercialisable ?
  • Pensez-vous que le produit puisse être vendu par d’autres entreprises ou seulement en direct ?
  • Existe-t-il un véritable marché avec des perspectives de développement ?
  • Ce produit est-il véritablement différent des produits concurrents ?

Il est essentiel d’être accompagné dans votre réflexion et dans votre démarche d’innovation.

Qui peut m’accompagner ?

Sur le territoire, le pôle innovation de l’ADECAL accompagne les entreprises innovantes. logo adecal

Via son incubateur, l’ADECAL accompagne les porteurs de projets innovants sur une période de 24 mois (preuve de concept, mise sur le marché, développement technique, recherche de financement, …).

Via son accélérateur de projets, il accompagne les entreprises existantes ayant un axe de développement innovant dans toutes les phases cruciales de l’industrialisation et de la mise sur le marché, ainsi que pour la recherche de fonds.

Il est également possible de bénéficier d’un hébergement dans leurs locaux.

Si vous êtes intéressé par l’innovation ou si vous avez un projet innovant, contactez l’antenne de la CMA la plus proche de chez vous, un conseiller pourra vous renseigner et si besoins vous orienter vers l’ADECAL.

Comment être financé ?

Le financement du processus d’innovation peut vous effrayer, or il existe différents dispositifs d’aides, dont les subventions de la Province sud au travers du CASE (Code des Aides pour le Soutien de l’Economie) :

  • Aide aux études de faisabilité : c’est une prise en charge jusqu’à 80% du coût total d’études du type faisabilité économique, études techniques, dans la limite de 5 millions de francs.
  • Aide aux investissements immatériels : c’est une subvention qui peut s’élever jusqu’à 5 millions de francs lorsque vous réalisez de la recherche et développement, ou lorsque vous participez à des concours, …
  • Aide à la communication commerciale : cette aide peut prendre en charge jusqu’à 50% des coûts en lien avec un dépôt de marque ou de logo, la définition d’une stratégie commerciale, … (limite d’1 million de francs).
  • Aide à la prospection export : si vous envisagez d’exporter votre innovation, vous pouvez bénéficier d’une subvention pour les dépenses de recherche de marchés, de participation à des salons hors du territoire, …

A votre disposition vous avez aussi la mesure Sud Innovation, qui correspond selon les situations à une subvention ou une avance remboursable dans la limite de 10 millions de francs ou un prêt à taux zéro dont le montant est compris entre 6 et 12 millions de francs.

Contacts :
Direction de l’Economie de la Formation et de l’Emploi (DEFE)
Tél. 20 36 00 / email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.