Poursuivre son cursus…

Après l’obtention du diplôme au CFA, pourquoi ne pas poursuivre votre cursus pour consolider votre formation ou élargir vos connaissances ? Au-delà des diplômes de niveau IV proposés par le CFA ( voir rubrique « diplômes proposés »), d’autres organismes de formation, publics ou privés, peuvent vous intéresser.

Pensez également à la mobilité à l’international, choix fait chaque année par d’anciens apprentis du Centre de formation de l’artisanat…

Renseignements auprès IDC NC Tél. N° vert : 05 07 09 ou N° 28 10 82

Être embauché…

Votre maître d’apprentissage peut vous proposer un emploi dans son entreprise. Vos efforts, votre assiduité et votre sérieux durant votre apprentissage peuvent déboucher sur une embauche à l’issue de votre formation par alternance : vous avez déjà vos marques et connaissez bien les fournisseurs, les produits et services dont la clientèle a besoin. De votre implication dépendra votre évolution dans l’entreprise. Et peut-être aurez-vous un jour l’envie de vous mettre à votre tour à votre compte ?

Chercher un emploi…

Il est cependant aussi courant de ne pas être embauché par son maître d’apprentissage et cela ne signifie pas que votre travail n’a pas été apprécié. Muni de votre expérience et de votre diplôme, vous allez pouvoir tester une autre ambiance de travail, vous enrichir d’autres techniques et vous confronter à une clientèle différente !

Orientez-vous vers les structures spécialisées telles que :

  • Le réseau Service Emploi et du Placement (SEP) de la province Sud - Nouméa : 23 28 30
  • Le réseau Cap Emploi de la province Nord – n° vert : Koné : 05 26 65 / Koumac : 05 19 91 / Poindimié : 05 00 18
  • Le réseau EPEFIP de la province des Iles Loyauté
  • Le réseau de la Mission Insertion Jeunes (MIJ) Nouméa : 28 22 77 / Poindimié : 42 70 92
  • Les agences d’intérim : il en existe à Nouméa, Koné et Koumac

Des aides à l’emploi, ou à la mobilité géographique existent.

Créer ou reprendre une entreprise…

Créer ou reprendre une entreprise est courant dans l’artisanat. Créer ou reprendre une entreprise et surtout la faire durer n’est pas sans difficultés. Il faut bien réfléchir à votre projet, vous faire conseiller et prendre le temps de vous préparer.

Il va en effet falloir apprendre un second métier : celui de chef d’entreprise !
Les conseillers de la CMA sont là pour vous guider : formalités administratives, accompagnement à la création d’entreprise, formation à la gestion, conseils dans le domaine juridique, fiscal, social, commercial, méthode de calcul de prix…

Exercer dans le public…

Certains concours de la fonction publique sont ouverts aux titulaires de CAP. Surveillez donc les annonces d’offres d’emploi des institutions.