Un outil unique en Nouvelle-Calédonie

01A sa création en 1993, le Centre de formation est baptisé du nom de Lucien MAINGUET, artisan menuisier, qui a œuvré en faveur de l’apprentissage en tant qu’élu fondateur de la Chambre de métiers et de l’artisanat. En 2015, l’inauguration de ses locaux étendus est l’occasion pour la CMA-NC de réaffirmer la double expertise de l’établissement en matière de formation professionnelle continue et d’apprentissage.

Pionnière de l’alternance sur le Territoire, la Chambre de métiers et de l’artisanat a mis en place les premières sections d’apprentissage en coiffure et boucherie, en 1983. Elle érige son Centre de formation dix ans plus tard, à Nouville. L’artisanat regroupe alors 6 300 chefs d’entreprises.

Cet outil, unique dans le Pacifique francophone, permet de former les jeunes calédoniens de 16 à 25 ans désireux d’acquérir un métier de l’artisanat par la voie de l’apprentissage. Le mode de formation en alternance répond à l’impérieuse nécessité de transmission de savoir-faire techniques entre générations, afin de pérenniser des métiers manuels, évolutifs, et qui s’apprennent sur le terrain.

Double expertise : apprentissage des jeunes et formation professionnelle des adultes

02Depuis sa création, le CFA a contribué à la qualification par la voie de l’apprentissage de plus de 2 300 jeunes diplômés.

Parce que la formation est dans l’ADN de l’artisanat, le CFA donne également la possibilité de renforcer leurs compétences à tous ceux qui entreprennent. La formation continue vise un public diversifié : personnes en recherche d’insertion vers l’emploi, créateurs d’entreprise, conjoints d’artisans, et professionnels en activité. En 2014, près de 600 personnes ont bénéficié de sessions de formation, organisées dans les trois provinces.

Former pour la plus grande entreprise de Nouvelle-Calédonie

Cette double expertise, apprentissage des jeunes et formation des adultes, offre un appui aux petites structures artisanales, et au-delà, à tous ceux qui désirent entreprendre au sein de la plus grande entreprise de Nouvelle-Calédonie.

L’artisanat représente en effet en 2015, 32 % du secteur marchand du Territoire. Il regroupe 11 700 entreprises, 5 600 salariés, et propose près de 280 métiers répartis dans 4 secteurs d’activité : les métiers de bouche, le bâtiment, les services à la personne et la production manufacturière.

L’attractivité du secteur est importante avec plus de 2000 nouvelles entreprises immatriculées au Répertoire des métiers durant l’année 2014, soit 42% des créations d’entreprise du secteur marchand non agricole. Au niveau de l’emploi, une progression de +7% de l’emploi salarié est constatée dans l’artisanat.

2015 : Le Centre de formation de l’artisanat inauguré

03Avec 3 600 m2 de nouvelles installations, construites face aux bâtiments existants, le Centre de formation a doublé sa surface initiale. Les conditions d’accueil de nos publics ont été non seulement étendues, mais également améliorées.

L’objectif est d’offrir des conditions de travail optimum, avec :

  • 5 nouveaux plateaux techniques, dont 4 actuellement attribués: bâtiment second œuvre, plomberie/installateur sanitaire, froid-climatisation, et installation électrique
  • 6 nouvelles salles de formation,
  • des locaux administratifs et de bureaux (direction, comptabilité, formation continue, services généraux, salle de reproduction, salle de repas du personnel, salle de travail des formateurs, etc…),
  • un snack et des espaces de détente pour les jeunes,
  • des places de parking en nombre.

En parallèle, la réhabilitation et la mise aux normes des ateliers existants a été réalisée pour les laboratoires de pratique des métiers de bouche et pour l’atelier coiffure. L’atelier de mécanique automobile a été agrandi, et un nouvel atelier d’esthétique a été créé.