Si cette newsletter ne s'affiche pas correctement, consultez-la en ligne
CMA logo
C’est le nombre d’artisans qui ont participé à la 2ème Semaine de l’artisanat et contribué à sa réussite !


Stages préparatoires à l’installation à l’antenne CMA de Koné du 25 au 26 novembre et du 19 au 20 décembre 2013
« Lauréats de l’apprentissage » (remise de diplômes) à Nouméa le 12 décembre 2013
Salon de l’artisanat d’art de Noël à la Maison des Artisans du 14 au 22 décembre 2013
3 mois d'actions

Quelques unes de nos interventions aux côtés des institutions et des partenaires de l'artisanat.
Assemblée Générale de l'APCMA
Assemblée générale OPAL - Office pour l'amélioration du logement
Conseil d'administration de GRAINE - Agir et Innover pour l'Environnement
Comité d'agrément Initiative Nouvelle-Calédonie
Comité d'aménagement et d'urbanisme commercial de la Province Nord
Conseil d’administration Mission Locale d'Insertion des Jeunes de la province Nord
Conseil d'administration de CAP EMPLOI
Plan d'Urbanisme Directeur - PUD - de la commune de Boulouparis
Etc.
Dossiers
Nouveau dispositif pour les créateurs d’entreprise, le Stage Préparatoire à l’Installation

Le Stage Préparatoire à l’Installation, ou SPI, est mis en place par la CMA depuis le mois d’août. Il est destiné à toute personne souhaitant exercer une profession artisanale en Nouvelle-Calédonie. S’inscrire à ce stage est désormais obligatoire pour créer son entreprise, et faire ses démarches d’immatriculation auprès de la CMA.
dossier1
Sécuriser la création
En métropole, le suivi du SPI est obligatoire depuis 1982 lors de la première immatriculation d’une entreprise artisanale. Ce n’était pas le cas jusqu’à présent en Nouvelle-Calédonie. Il existe pourtant un réel besoin de professionnaliser les artisans qui démarrent leur activité au vu du contexte économique et social du territoire.

S’il est vrai que l’accès aux professions artisanales est peu encadré, avec des formalités rapides et peu couteuses, l’économie est de plus en plus réglementée (hygiène, santé-sécurité, réglementation économique, réforme de la fiscalité …). D’autre part, il existe une inégalité de qualité dans le service rendu aux clients qui conduit à un manque de confiance des consommateurs calédoniens, et peut nuire à l’artisanat dans son ensemble. Enfin, trop nombreuses sont les entreprises qui disparaissent avant leur troisième année d’existence.

C’est pourquoi, les élus de la CMA-NC ont souhaité mettre en place un stage, destiné à tous les porteurs de projets et nouveaux inscrits. Objectif : sécuriser la création d’entreprise, limiter le risque d’échec, assurer un démarrage serein.

Limiter les risques
L’inscription au SPI est obligatoire pour tout nouvel artisan inscrit au Répertoire des métiers, entreprise individuelle ou société. Il est également ouvert à toute personne souhaitant connaître les informations indispensables au bon démarrage d'une activité artisanale, avant même son immatriculation au Répertoire des métiers, ainsi qu’à tout artisan(e), ou son conjoint(e), déjà inscrit(e) au Répertoire des métiers de la CMA.

Démarrer sereinement
Il s'agit d'un stage de deux jours consécutifs. Cette formation de groupe est dispensée à Nouméa chaque semaine, les lundi et mardi, et les jeudi et vendredi. Elle est également proposée régulièrement dans nos quatre antennes (La Foa, Koné, Koumac, Poindimié) et à Lifou. Son coût est inclus dans les frais d'inscription au Répertoire des métiers, qui sont désormais de 6000 FCFP.

Le stage permet donc aux futurs artisans :
. De prendre la mesure du métier de chef d'entreprise
. D'être informés des obligations sociales, fiscales, administratives et réglementaires relatives à son activité économique
. D'identifier les services, outils et interlocuteurs pour bien démarrer

Plus d’infos sur le SPI
actus
Titres Artisan et Maitre Artisan : faites-vous connaître ! Titres Artisan et Maitre Artisan : faites-vous (re)connaître !

Au cours du mois de novembre se déroulera une Commission des qualifications de la CMA qui examinera les dossiers et attribuera les titres d’Artisan et de Maître Artisan aux cinq professionnels qui ont déposé leur dossier de demande auprès du Répertoire des Métiers de la CMA. Ces titres valorisent la qualification et le savoir-faire de l’artisan, ce sont également des outils de promotion vis-à-vis de la clientèle. A l’heure actuelle, on compte 102 professionnels titrés Artisan et 17 titrés Maître Artisan sur le territoire. La liste de ces artisans qualifiés est consultable sur le site Internet de la CMA.
En savoir plus
 
CALSOL : une démarche de qualité pour les plombiers CALSOL : une démarche de qualité pour les plombiers

CALSOL est une marque de qualité des installateurs de chauffe-eau solaires en Nouvelle-Calédonie, développée en partenariat par le Comité Territorial de la Maitrise de l'Energie (CTME) :
  . la Direction de l'Industrie, des Mines et de l'Energie (DIMENC)
  . l'Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie (ADEME)
et la Chambre de Métiers et de l'Artisanat (CMA), qui coordonne la démarche depuis juillet 2013.
CALSOL s’adresse aux plombiers souhaitant répondre à la demande d’un marché en plein essor, celui de la pose de chauffe-eau solaire. Les professionnels engagés dans cette démarche garantissent à leur clientèle avoir été formés à la pose du chaffe-eau solaire, c’est donc une assurance de qualité et de sérieux. De plus, les installateurs adhérents à la démarche CALSOL peuvent faire bénéficier à leurs clients de la prime ECOCASH du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie sur les chauffe-eau solaires individuels.
La liste des détenteurs de la Charte CALSOL est consultable sur le site Internet de la CMA.
En savoir plus
 
Un nouveau CAP dans le secteur du bâtiment Un nouveau CAP dans le secteur du bâtiment

Les petites entreprises générales du bâtiment, les entreprises multiservices et les entreprises de rénovation recherchent des jeunes pouvant intervenir au sein d’une équipe sur plusieurs domaines de l’activité du bâtiment. C’est pourquoi, le Centre de Formation Lucien Mainguet ouvre à la rentrée 2014 une formation en apprentissage de niveau V, sur 2 ans, validée par un CAP Maintenance de Bâtiment de Collectivité (MBC), formant au métier d’ouvrier en rénovation de bâtiment.
En savoir plus
Pour modifier vos paramètres d'abonnement, c'est ici !